Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

70 ans de la libération du camp d'Auschwitz : dessins.

26 Janvier 2015, 19:16pm

Publié par judithgueyfier.over-blog.com

70 ans de la libération du camp d'Auschwitz : dessins.

Je suis partie en Pologne en février 2006 avec la photographe Marie Rameau. Marie travaillait depuis un moment sur les femmes résistantes pendant la seconde guerre mondiale. Elles les a rencontrées, photographiées, enregistrées, pour livrer leur portrait, leur voix et leur engagement résistant dans un livre "Femmes en résistances" publié chez Autrement. J'ai entendu, lu, les témoignages de femmes que ramenait Marie au fil de son travail, puisque nous partageont le même atelier. Elle me racontait les rigolades, les pleurs, avec ces femmes fortes, vivantes, qui ont toutes ce grand souci de dire, de raconter, de transmettre cette mémoire. C'est ce qui m'a poussé à accompagner Marie dans les camps de Ravensbrück et d'Auschwitz, où on été déportées certaines de ces femmes, pour un travail photo et dessin.

C'est donc dans cet élan, cette volonté de témoigner que je publie ces dessins aujourd'hui. De façon un peu brute.

Je préfère avertir que certaines personnes peuvent être heurtées ou choquées par certains de ces dessins.

Pendant 6 jours consécutifs, nous sommes allées passer nos journées dans les camps d'Auschwtiz I et II, appelé aussi Birkenau.

Pendant 6 jours consécutifs, nous sommes allées passer nos journées dans les camps d'Auschwtiz I et II, appelé aussi Birkenau.

Les deux premiers jours il a été difficile de dessiner ou photographier.

Les deux premiers jours il a été difficile de dessiner ou photographier.

Auschwitz I, partie "musée", dans les blocks. Vêtements de déportés.

Auschwitz I, partie "musée", dans les blocks. Vêtements de déportés.

Charlotte Delbo, poétesse et écrivaine, qui est revenue de déportation, morte à Paris en 1985. Son œuvre est fortement marquée par cette expérience de la déportation.

Charlotte Delbo, poétesse et écrivaine, qui est revenue de déportation, morte à Paris en 1985. Son œuvre est fortement marquée par cette expérience de la déportation.

Auschwitz I

Auschwitz I

Auschwitz II, Birkenau. Intérieur du camp, au fond, la garde principale.

Auschwitz II, Birkenau. Intérieur du camp, au fond, la garde principale.

Birkenau. Cette partie du camp est laissée en l'état. A côté de ces arbres, le lac où ont été jetées les cendres des déportés assassinés à leur arrivée.

Birkenau. Cette partie du camp est laissée en l'état. A côté de ces arbres, le lac où ont été jetées les cendres des déportés assassinés à leur arrivée.

70 ans de la libération du camp d'Auschwitz : dessins.
Certaines images sont difficiles à légender...

Certaines images sont difficiles à légender...

Auschwitz I, partie musée.

Auschwitz I, partie musée.

Photographies de déportés polonais.

Photographies de déportés polonais.

Judenrampe, là où les convois de déportés s'arrêtaient, à l'entrée du camp.

Judenrampe, là où les convois de déportés s'arrêtaient, à l'entrée du camp.

En face de la rampe.

En face de la rampe.

Vu d'en haut de la garde principale, le camp des femmes.

Vu d'en haut de la garde principale, le camp des femmes.

70 ans de la libération du camp d'Auschwitz : dessins.
Entrée du camp des femmes

Entrée du camp des femmes

Stèles posées dans un endroit où la nature reprend ses droits, à côté de la fosse de crémation. Sur les stèles, des dizaines de petits cailloux ont été posés par des gens venus se recueillir.

Stèles posées dans un endroit où la nature reprend ses droits, à côté de la fosse de crémation. Sur les stèles, des dizaines de petits cailloux ont été posés par des gens venus se recueillir.

Objets de déportés.

Objets de déportés.

Crématorium et chambre à gaz, Auschwitz I.

Crématorium et chambre à gaz, Auschwitz I.

Dans la partie musée, derrière une vitre, une montagne de valises de déportés.

Dans la partie musée, derrière une vitre, une montagne de valises de déportés.

A leur arrivée, les déportés étaient rasés. Ces cheveux servaient à fabriquer de la toile.

A leur arrivée, les déportés étaient rasés. Ces cheveux servaient à fabriquer de la toile.

"Le travail rend libre", inscription sur un portail d'Auschwitz Birkenau. Les déportés qui n'étaient pas assassinés à leur arrivé au camp étaient soumis à un travail forcé épuisant. Ici, une roue en béton servant à aplatir les routes, pesant extrêmement lourd.
"Le travail rend libre", inscription sur un portail d'Auschwitz Birkenau. Les déportés qui n'étaient pas assassinés à leur arrivé au camp étaient soumis à un travail forcé épuisant. Ici, une roue en béton servant à aplatir les routes, pesant extrêmement lourd.

"Le travail rend libre", inscription sur un portail d'Auschwitz Birkenau. Les déportés qui n'étaient pas assassinés à leur arrivé au camp étaient soumis à un travail forcé épuisant. Ici, une roue en béton servant à aplatir les routes, pesant extrêmement lourd.

Un block de latrines.
Un block de latrines.

Un block de latrines.

Le block où étaient parquées les déportées politiques françaises.

Le block où étaient parquées les déportées politiques françaises.

Commenter cet article

bim14 28/01/2015 22:17

Magnifique! Un grand bravo!

Gasana 28/01/2015 04:36

Bravo et merci, Judith !! Bravo et merci Marie !!
Kigali, 27 janvier 2015

ROMAN Ghislaine 27/01/2015 09:49

Tu as saisi l'émotion, l'horreur... ton travail contribue à ce qui doit être dit... Merci Judith, merci....
Ghislaine Roman

Pâques 26/01/2015 22:08

Très émouvant !!!